En cultivant la diversité

 
 

Acteur de la biodiversité du palmier dattier



Nom : BENSAADOUN
Prénom: Nourdine
Age : 32 ans
Lieu de naissance : Beni-Isguen
Profession : Phoeniciculteur (activité autour du palmier dattier)
Lieu d’activité : Oasis de Beni-Isguen
Niveau d’instruction : Baccalauréat
Situation de famille : marié père de deux fillettes Imen et Mériem
Adresse : Association APE B BP : 269 47131 Beni Isguen/Algérie
E-mail : apeb89@hotmail.com

Expérience professionnelle : Issu d’une famille de sept enfants et dès l’âge de 10 ans, pour contribuer à la subsistance de sa famille, Nourdine commence à gagner sa vie en entretenant les palmiers de son voisin. C’est ainsi qu’il commence à ressentir de l’intérêt pour l’agriculture.
L’année du bac il décide de consacrer son temps à la connaissance du palmier dattier.
Cela fait onze ans qu’il exerce le métier de phoeniciculteur. Aujourd’hui il offre son service à une trentaine de clients attitrés ce qui équivaut 500 à 600 palmiers à entretenir : nettoyage, fécondation, tri et soulagement des régimes, cueillettes des premières dattes mûres et récolte en septembre octobre.
Son sentiment sur cet atelier international : « Cet atelier a le mérite de réunir ici des agriculteurs, des paysans, des pêcheurs ( pour la première fois ), des chercheurs, des représentants d´ONG...Tous venus de contrées lointaines. Cela est pour moi une occasion inédite de les écouter, d`apprécier leurs expériences d´une manière directe et d´échanger avec eux mon expérience et mes idées.
Cette rencontre a été à mon sens une réussite sur beaucoup de plans ; cependant J´observe que mes amis des communautes bresilienne se sont tailles la part du lion dans l´expose de leurs differentes experiences. Une répartition plus équilibrée aurait permis aux autres délégations d´avoir plus de temps pour montrer aux autres délégations leur expérience
Quant aux visites des projets RECA et Chico Mendes, elles ont été d´un grand intérêt pour moi . J´ai pu apprécier les résultats de leurs efforts et la qualité de leur travail pour s´imposer sur marche.
La visite de la forêt amazonienne m´a tout simplement fascine par la variété et la densité de la végétation. Un trésor de biodiversité que les communautés autochtones ont le devoir de protéger.

   
{short description of image}

<< WORKSHOP HOME